Faux-gras de Gaia pour des fêtes sans cruauté

IMG_5720

Cette année,  j’ai testé le faux-gras de chez Gaia (commandé sur Un Monde Vegan). Je voulais me faire plaisir bien sûr, mais aussi montrer à mes voisins de table que l’on peut manger festif sans cautionner le gavage pour autant.

Déjà l’achat du faux-gras coûte beaucoup moins cher, moins de 20euros les trois boites frais de port inclus. Il est vrai que les frais de port sont chers, mais ce produit est malheureusement très mal distribué en France.

Le faux-gras est conditionné en boite de conserve. J’ai eu beaucoup de mal à le démouler proprement, malgré l’avoir laissé au réfrigérateur un long moment. Il est conseillé d’ouvrir les deux côtés de la boite pour le sortir proprement sauf que mon ouvre boite n’était pas adapté pour ouvrir le fond … Donc au bout de longues minutes de ruses et d’astuces, voilà mon faux gras sur l’assiette !IMG_5721

Le faux-gras est bio, composé de levure alimentaire, de champagne, de truffes et d’épices (cannelle, coriandre et clous de girofle).

A première vue, je suis bluffée par l’aspect très ressemblant au traditionnel foie gras. D’ailleurs les deux produits étaient sur la table et les autres convives ont eu du mal à distinguer le faux du vrai. Je n’ai pas eu de difficulté à découper le produit en « médaillon » pour une présentation festive. Mon idée de conserver cette ressemblance par rapport au « vrai » produit était pour convaincre les convives que l’on peut trouver des alternatives sans s’éloigner de la tradition.

A l’odeur, je suis agréablement surprise également, je n’arrive pas à bien qualifier ce que je sens mais les épices sont prédominantes.

A la dégustation, la texture se rapproche davantage d’une mousse de foie que du foie gras plus ferme. C’est la cannelle et le champagne qui l’emporte au goût, mais je pense qu’une personne qui n’est pas un connaisseur de foie-gras pourrait se faire avoir. Accompagné d’un toast de pain de seigle légèrement grillé et d’un peu de confiture de figue et violette, notre produit 100% végétal n’a absolument rien à envier à l’assiette de votre voisin ! A table, presque tout le monde à goûté et à trouvé ça bon !

Pour résumer, j’ai personnellement aimé. J’ai trouvé ça très bon surtout accompagné de la confiture qui ajoute cette pointe sucré qui manquait. C’est une histoire de goût, il faut être à l’aise avec « l’aspect foie-gras » et aimé la présence importante des épices.

Les végé peuvent se régaler et festoyer sereinement. J’ai prévu d’ouvrir un nouvelle boite pour le réveillon du jour de l’an, je suis vraiment contente que ce produit existe !

J’espère que vous avez passé un joyeux Noël et que le Papa Noël vous à gâté ! Sous notre sapin, j’ai reçu de très belles choses utiles pour le blog, pour ceux qui me suivent sur instagram ou twitter vous avez pu voir un petit peu, pour les autres je vous présenterai bientôt mes nouveaux joujous culinaires  🙂

Alimentation/Santé: Végétaliens, on a besoin de vous !

Bonjour les bio-bouchons,

Il y a peut-être des végétaliens parmi mes lecteurs, alors je jette une bouteille à la mer.

« Mille végétaliens et véganes pour l’étude Nutrinet-Santé » (http://nutrinet-vege.fr), a besoin de votre soutien concernant cette action qui pourrait être décisive pour l’évolution de l’attitude des institutions françaises à l’égard du végétalisme.
Voici de quoi il s’agit : l’ANSES (l’Agence nationale de sécurité sanitaire) est en train de mener des études dans le cadre de la refonte prévue pour 2015 du PNNS (Programme national nutrition santé), qui est à la base des messages nutritionnels véhiculés par les médecins, les diététiciens, les institutions… L’ANSES souhaite notamment étudier rigoureusement les liens entre végétalisme et santé dans le contexte alimentaire français. Une étude de grande ampleur sur le sujet était attendue depuis longtemps en France, et si elle se tient dans le cadre de l’évolution du PNNS c’est là une excellente nouvelle.Pour celà, 1000 végétaliens doivent répondre au questionnaire, afin que l’étude ait une base suffisante pour être prise au sérieux. La date limite (pour des raisons de planning de recherche) dont dispose les chercheurs pour procéder à ce comptage est fin décembre.Retrouvez sur le site nutrinet-vege.fr les enjeux et les aspects pratiques de l’étude. Des dizaines de végétaliens s’inscrivent chaque jour à l’étude depuis le début du mois. Cette initiative a reçu le soutien actif de beaucoup d’associations reconnues (dont L214, One Voice, GAIA, APSARes, la Société Végane, Un Monde Vegan, la Fondation Brigitte Bardot…) et de sites d’informations (vous trouverez la liste complète sur le site).
Le questionnaire est un petit peu long à remplir mais il est possible de quitter l’étude à tout moment et de la reprendre plus tard.
nutrinet-300x255
Vous pouvez donc participer à faire avancer le sujet en répondant à un questionnaire en cliquant ICI.
Merci pour votre participation 🙂