[Concours inside] Beauty garden: cosmétique et épicerie fine -bio, local et écolo-

 

beauty garden huile nourrissante

 

La semaine dernière, à l’occasion du 1er anniversaire du blog, j’ai organisé un concours  avec le partenariat de Sergent Mémère pour vous faire gagner une de ces créations. Le nombre de « j’aime » approchant doucement de la barre des 200, je vous avais promis un cadeau supplémentaire si la barre était franchie avant dimanche 20 juillet et bien voilà, nous y sommes ! 210 personnes ont cliqué sur « j’aime la page » sur Facebook, ca mérite bien un cadeau ça 🙂

 

~ ~ ~

Beauty Garden est une jeune entreprise qui fabrique de façon artisanale des tisanes, des confitures et des cosmétiques bio fabriqués en France, à Auriac en Corrèze plus exactement. La méthode est artisanale, les légumes et les fleurs sont cultivés dans le potager et transformés dans la grange. Ca fait carte postale, ça me fait rêver !

 

Les engagements de Beauty Garden:

– des matières premières biodégradables, biologiques ou écologiques,

– une production écologique,

– des emballages éco-conçus,

– les matières premières et les produits finis ne sont pas testés sur les animaux

 

Cette marque prometteuse s’engage à réduire au maximum son impact sur l’environnement: bilan carbone réduit au minimum, choix des matières premières, aucun produit polluant ou dérivé de la pétrochimie…. bref voyez pourquoi un partenariat avec Beauty Garden m’enchante grandement 🙂

 

 

 

DSC_0091

 

J’ai eu la chance de tester un de leur produit cosmétique: l’huile bio nourrissante aux fleurs de calendula! Une huile qui tombe à pic ! Entre le soleil et mes travaux de rénovation à la maison, ma peau souffre, elle est toute sèche. (oui le placo sèche vraiment beaucoup la peau !!!) et comme je ne souhaite pas avoir les mains rugueuses d’un maçon d’ici la fin du mois, j’hydrate et nourris ma peau !

Je suis absolument ravie de cette huile. Et pourtant je n’ai jamais vraiment été attirée par les huiles pour le corps, j’appréhendais l’effet laissé sur la peau après application.

D’abord, côté packaging, il faut noter que le bouchon est éco-conçu en bois de tilleul, je trouve ça très beau, et très cohérent. Le produit bio et écolo oui mais jusqu’au bouchon c’est génial ! Le flacon est très joli, c’est vrai que je fais partie de ces victimes du marketing qui aiment les beaux packaging >.<

Côté odeur, je connais bien l’odeur de calendula, c’est une fleur couramment utilisée chez Yves, mais là il faut dire qu’épurée de toutes compositions douteuses ou controversées, l’huile sent vraiment très bon ! Le parfum et frais et fleuri, il y a un petit côté sucré aussi vraiment agréable.

Ma peau me permet d’utiliser cette huile au quotidien, après la douches, elle ne laisse pas un voile gras désagréable, chose que je redoutais. La peau est douce et nourrie. En fait, l’huile est assez épaisse du coup on retrouve la même sensation qu’avec l’application d’une crème. Inutile d’en mettre beaucoup elle s’étale bien. L’odeur de fleurs reste, la peau reste douce toute la journée.

Si vous voulez en savoir plus c’est par ici !

~ ~ ~

[CONCOURS]

Je ne suis pas là seule à avoir été gâtée par Beauty Garden !

Une personne parmi vous aura la chance de remporter un superbe coffret offert par Beauty Garden composé

– d’une tisane bio de l’été « La givrée » à la menthe poivrée et sureau, labellisées AB;

–  et d’une confiture du chef, fruits rouges et romarin !

 

DSC_0093

DSC_0094

 

DSC_0095

 

 

-> Pour participer à ce tirage au sort, il suffit:

– d’indiquer votre participation en commentaire,

– d’aller voir la page Facebook de Beauty Garden et de la liker (vous pouvez aller liker la mienne aussi 😉 ).

– le partage de cet article vous donne une chance supplémentaire au tirage au sort.

N’oubliez pas de m’indiquer en commentaire le nom ou pseudo utiliser pour le partage et pour le like des pages, vous pouvez me le communiquer par mail si vous ne souhaitez pas le rendre public 🙂

 

N’oubliez pas le concours pour gagner une création de Sergent Mémère, vous avez jusqu’à fin juillet/ début août pour participer.

 

J’espère que ces cadeaux vous plaisent et que vous allez être nombreux à participer ❤

Bio-bouquin du mois #7: La cuisine indienne selon l’Ayurvéda

 

New Image

 

Mon bio-bouquin du mois est bien plus qu’un recueil de recettes, mai un guide de voyage et un livre de philosophie:

 

Recette végétariennes de l’Inde de Kiran Vyas

 

En général, quand j’achète un livre de recettes, les photos doivent me plaire. C’est bien la première fois que j’en achète un où il n’y en a aucune ! Mais rassurerez-vous, curieusement, les photographies ne manquent pas du tout ! On lit ce livre comme un roman de voyage, les odeurs des plats épicés indien nous enivrent de page en page. Indien. Voilà, j’adore la cuisine indienne.

En fait j’aime découvrir les cuisines du monde en général, mais les indiens ont la particularité d’avoir intégré dans leur culture le végétarisme depuis des milliers d’années.

L’auteur nous parle de l’ayurvéda, « médecine millénaire, mais aussi philosophie et art de vivre ». L’ayurvéda est une sagesse que chacun peut méditer et intégrer à son quotidien. Cette philosophie propose un mode de vie sain pour que l’homme veille à l’équilibre de ses doshas. Cet équilibre passe notamment par l’alimentation qui est le meilleur remède qui soit.

Ce livre est, comme je le disais, bien plus qu’un recueil de recettes mais une ode à l’art de bien se nourrir.

L’auteur nous donne des astuces pour équilibrer ses repas, pour choisir les épices selon leurs propriétés, par exemple, saviez-vous que le curcuma a des propriétés antiseptiques (selon la médecine ayurvédique) ? Il nettoierait aussi la peau et purifierait le sang. En cas de toux et de mal de gorge, le curcuma mélangé à du miel serait un bon remède !

 

A chaque début de recette, il y a une petite note, soit une astuce, soit une indication sur l’origine géographique du plat, ou encore les bienfaits sur la santé.

 

Ce livre propose plus d’une centaine de recettes:

– les apéritifs et digestifs,

– les salades et raïtas,

– les entremets salés et piquants,

– les sauces et chutney,

– les légumineuses,

– les plats de légumes,

– les riz,

– les pains et galettes,

– les desserts et douceurs,

– les thés et lassis

J’ai beaucoup de mal à vous sélectionner deux ou trois recettes pour illustrer l’article, je pourrais vous parler des -bhajia- beignets de légumes (p.58), -samossas- des petits chaussons aux légumes (p.60), -Gobi vanata- chou et petits pois (p.94), -limbu bhat- riz au citron (p. 111), -magage- sablés à la pistache et à la cardamome (p. 136), -massala tchaï- thé indien aux épices (p. 140) … bref je ne sais pas par où commencer !

Recettes végétariennes de l’Inde de Kiran Vyas, éditions La plage, 13,50€

DSC_0064DSC_0066DSC_0073

La mode se met au vert !

 

 

Bonjour mes bio-bouchons!

Aujourd’hui on parle chiffons! Vous le savez, je me suis mise au vert depuis quelques temps déjà, manger mieux, davantage se questionner sur les produits que j’achète. Mais j’ai un problème: j’adore faire du shopping, oui ! – enfer et damnation – j’aime les vêtements, les chaussures, les accessoires (et ca ne s’arrange pas depuis ma rencontre avec « chouchou » 😉 ).
On le sait bien, l’industrie de la mode n’est pas la plus green qui soit, autant en terme environnemental que social.
Au détour des rayons, en regardant de plus près les étiquettes, on peut voir de nouveaux labels fleurir qui se veulent responsables et éthiques.

Alors révolution ou green washing ?

 

 

made-in-green1

Mango & Made in green

C’est depuis 2010 que les collections Mango répondent aux normes « Made in Green ». Un label qui se veut exigeant, créé et mis en œuvre par l’Institut de Technologie des matières textiles AITEX, qui certifie :
•. des vêtements sans produits toxiques (Oeko-Tex-100),
•. produits dans des usines disposant d’un réel système de gestion environnementale (l’ISO 14001, Oeko-Tex-1000, EMAS ou équivalent)
•. répondent à des normes sociales strictes (SA8000, CCRS-AITEX ou équivalents).

Ce label « Made in Green » analyse la production à partir du filage en usine. De ce fait, les matières premières ne sont pas analysées dans le cadre de cette certification. Ce label ne garantie donc pas l’utilisation de matières bio, recyclées ou responsables.
 

Les +: organisme certificateur indépendant

          toutes les collections sont certifiées

Le – : contrôle la production mais pas les matières premières

 

 

 

 

hm-conscious-collection-logo

 

H&M & ses collections Conscious

H&M Conscious est une fondation qui cherche à agir pour le développement durable. Pour ce faire, ses principaux domaines d’intervention sont l’éducation, l’accès à l’eau potable et le renforcement du statut des femmes dans les communautés.

* Éducation: Investir dans l’éducation préscolaire et le développement pour un meilleur départ dans la vie.

* Une eau saine: Investir dans l’eau potable et l’assainissement dans les écoles, afin d’offrir un avenir meilleur aux enfants.

* Renforcer le statut des femmes: Investir pour renforcer le statut économique des femmes et initier le changement positif.

Pour atteindre ces objectifs le plus rapidement et le plus efficacement possible, la Fondation H&M Conscious est partenaire de trois organisations, l’UNICEF, WaterAid et CARE.

Les collections capsules d’H&M proposent des vêtements éco-responsable pour le femme, l’homme et l’enfant « en plus du coton biologique, il y a maintenant beaucoup d’autres alternatives comme le lin biologique, le polyester recyclé (fabriqué à partir de bouteilles pet ou de chutes de tissus), le Tencel (matière semblable à la soie, renouvelable, faite de fibre de bois, produite avec un minimum d’impact environnemental). Les possibilités sont nombreuses pour créer tout un concept mode à base de matières plus éco-responsables. En créant régulièrement de nouvelles collections Conscious, nous montrerons, de différentes façons, tout ce que l’on peut faire avec des textiles plus durables », explique Ann-Sofie Johansson, responsable du design chez H&M.

 

Le + : des matières premières bio, recyclées

Le – : l’effort n’est fournit que pour des collections capsules donc ponctuelles

 

 

H&M a également mis en place un geste pour la planète qui nous invite à donner des vêtements usés, vieux, de n ‘importe quelle marque afin de les recycler. Bonne initiative mais je vous invite à lire cet article chez une autre blogueuse.

 

***

 

Et vous qu’en pensez vous ? Connaissez-vous d’autres marques qui s’engagent dans ces voies plus « green »?
Etes-vous plus à même de faire un achat dans ces boutiques grâce à ces labels ?

Nous ne sommes pas encore dans le commerce équitable, mais un effort est fait, je pense même que si ces grandes marques mettent « à la mode » la pensée éthique, peut être que plus de monde pourra être sensibilisé aux comportements éco-responsables…

Bio-bouquin du mois #6: Zoom sur les protéines vertes !

New Image1

 

Récemment encore, on m’a dit « et les carences? ». Quelles carences ? Rassurez-vous, la nature est bien faite et les protéines se trouvent dans d’autres aliments que la viande. « Oui mais le tofu c’est pas bon », croquer dans du tofu nature sorti du frigo, je veux bien vous croire ! Il faut apprendre à le cuisiner, tout simplement.

Pour illustrer ces propos, j’ai déniché un petit livre sur ce thème, qui en plus de nous expliquer où trouver ces protéines vertes en faisant une analyse nutritionnelle , on y trouve des recettes colorées et faciles à faire.

Céline et Christophe Berg sont auteurs, bloggeurs et sportifs, ils nous proposent un ouvrage de 107 pages pour nous accompagner dans la préparation des légumineuses. Le fait qu’ils soient sportifs (courses à pied) n’est pas anodin. Manger vert n’est pas incompatible avec un mode de vie riche en sport.

Devenir végéta*ien c’est s’informer sur les nouvelles formes de protéines, mais leur accorder une place même si vous restez « omnivores » n’est pas à exclure car elles sont riches en fibres, pauvres en graisses et sans cholestérol.

C’est vrai que lorsqu’on pense « pois chiches » et « lentilles », on pense à « couscous » et « lentilles version petit salé », alors que ces aliments peuvent être travaillés très différemment en faisant des sauces, des chutneys, des biscuits, des pâtes à tartiner…

 

Recettes coup de cœur: Une sauce légère aux lentilles corail toastées, cajou et lait de riz (p.89) & Une panisse roulée dans une feuille de nori et grillée (p. 55)

 

 

 

 

New Image2New Image3New Image4New Image5

Ce livre parle donc:

~

Le soja:

Edamame

Tempeh

Tofu ferme

Tofu soyeux

Yaourt de soja

~

Les pois:

Petits pois

Pois cassés

Pois chiches

~

Les haricots:

Azukis

Gros haricots blancs

Haricots mungos

Haricots noirs

Haricots rouges

~

Les lentilles:

Lentilles belugas, brunes ou vertes

Lentilles blondes, corail ou lentillons rosés

Mélanges de lentilles

~

Cacahuète: l’autre légumineuse

 

 

 

 

« Protéines vertes: tofu, lentilles, pois chiches, azukis » de Cécile et Christophe BERG, Editions La Plage, 107 pages, 13,50€

Livre publié avec le soutien de la Région Languedoc-Roussilon, qui est ma région natale donc ca méritait d’être souligné !

 

 

Une idée pour reveiller vos plats :)

DSC_0142

Il y a quelques mois, je me suis rendue au salon de la Gastronomie et du Vin à Angers. Ceux qui me suivent sur ma page Facebook ont peut être relevé que j’y avais fait quelques découvertes intéressantes. J’y ai notamment découvert un nouveau produit, fabriqué ici en Anjou et 100% bio. Très intéressée par cette nouveauté que je voulais vous présenter, le fondateur de la marque Boca Nova à eu la gentillesse de m’envoyer il y a quelques jours un colis découverte de sa gamme de pâtes culinaires !

Merci encore à lui !DSC_0109

Boca Nova c’est un nouveau concept de « pâte culinaire » faite à base de recettes sucrée-salée à partir de produit naturel, 100% bio, sans conservateurs, ni colorants. Les ingrédients sont à base de sirop de canne à sucre et d’épices.

Ce qui m’a séduit dans ces pâtes, c’est le relief que ca peut donner à un plat de façon très simple. Comme mon crédo et que l’on peut manger végétarien facilement, rapidement et sans être particulièrement un chef aux fourneaux, ce produit est pour moi une véritable astuce pour réveiller un plat de légumes, une salade ect.

Ces pâtes peuvent être utilisées à la fois dans des entrées, plats et desserts, sauces, marinades et vinaigrettes mais aussi des cocktails alcoolisés ou non et avec des amuses-bouche.

 DSC_0116

Concernant la texture, on est entre la confiture et la pâte à tartiner. le produit supporte très bien la cuisson et de ce fait peut être autant dilué dans un liquide froid que chaud.

Les parfums sont très originaux et donnent un élan de créativité, parce qu’on à spontanément envie de tester en faisant tremper du pain, un fruit, un légume, du tofu, un gâteau dans un pot ! Je m’amuse à faire des tests, des associations (le n°7 Thé jasmin thaï citronné est mon préféré, il se marie divinement bien avec de l’emmental et dans un petite vinaigrette !). Etant une adepte des bâtonnets de crudités que je propose aux apéros histoire de se déculpabiliser d’avoir aussi ouvert un paquet de chips, ces ptites pâtes culinaires accompagneront très bien bâtonnets de carottes et de concombres. Ca change de la traditionnelle crème fraiche-ciboulette.

Voici les différentes saveurs disponibles:

~

N°1 Original Caramel au beurre salé

N°4  Agrumes poivrées

N°7 Thé Jasmin Thaï citronné

N°9 Cranberries fleur de sel

N°12 Paprika basilic

N°19 Passion vinaigrée

~

DSC_0123

Sur chacun des pots est inscrit des conseils d’associations, cocktail, entrée, plat et/ou dessert, mais c’est la porte ouverte aux expériences et les possibilités sont infinies.

A savoir aussi que Boca Nova propose des recettes sur son site et vous laisse la possibilité de proposer les vôtres directement en ligne !

 DSC_0113

Retrouvez toutes les infos ICI ainsi que les points de vente (principalement en épicerie fine mais aussi sur internet).

6€ le pot de 120g